Saint Josémaria
Textes de saint Josémaria

Aimer le Pape

Mots: Église, Pape, Unité
L'amour du Souverain Pontife doit être chez nous une passion merveilleuse, parce que nous voyons le Christ en lui.
Aimer l'Église, 30

Merci, mon Dieu, pour l'amour du pape que tu as mis dans mon coeur.
Chemin, 573

Chaque jour, fais grandir ta loyauté envers l'Eglise, le Pape, le Saint-Siège... Et avec un amour de plus en plus théologique!
Sillon, 353

Accueille en toi la parole du pape, et que ton adhésion soit religieuse, humble, intérieure et efficace: fais-toi l'écho de sa parole!
Forge, 133

Considère chaque jour la charge très lourde qui pèse sur le pape et sur les évêques, pour mieux les vénérer, les aimer d'une affection véritable, pour mieux les aider par ta prière.
Forge, 136

La fidélité au Souverain Pontife implique une obligation claire et déterminée: connaître la pensée du pape, telle qu'elle se manifeste dans les encycliques ou dans d'autres documents, et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que tous les catholiques écoutent le magistère du Saint-Père et qu'ils ajustent leur manière de vivre à ces enseignements.
Forge, 633

Notre Sainte Mère l'Eglise, dans un magnifique geste d'amour, répand la semence de l'Evangile dans le monde entier. De Rome à la périphérie.
— Lorsque tu participes à cette expansion, dans le monde entier, guide la périphérie vers le Pape, afin que toute la terre ne soit qu'un seul troupeau sous un seul pasteur: pour qu'il n'y ait qu'un seul apostolat!
Forge, 638

Offre ta prière, ton expiation et ton action pour cette fin: “ut sint unum” — pour que nous tous, les chrétiens, nous ayons une même volonté, un même cœur, un même esprit: pour que, “omnes cum Petro ad Iesum per Mariam!”, tous bien unis au pape, nous allions à Jésus par Marie.
Forge, 647

Cette Église catholique est romaine. Comme je savoure ce mot : romaine ! Je me sens romain, parce que romain veut dire universel, catholique ; parce que cela m'amène à aimer tendrement le Pape, il dolce Cristo in terra, comme aimait à le répéter sainte Catherine de Sienne, que je considère comme une amie bien—aimée.
Contribuons à rendre cette apostolicité plus évidente aux yeux de tous, en démontrant avec une fidélité extrême notre union au Pape, qui est union à Pierre. L'amour du Souverain Pontife doit être chez nous une passion merveilleuse, parce que nous voyons le Christ en lui. Si nous nous familiarisons avec le Seigneur dans la prière, nous irons de l'avant avec un regard clair qui nous permettra de découvrir l'action du Saint—Esprit, jusque dans les événements qui peuvent parfois nous sembler incompréhensibles ou qui nous causent tristesse et douleur.
Aimer l'Église, 28