AccueilQuestions et réponsesQu’est-ce qu’un Ange ?
Questions et réponses

Qu’est-ce qu’un Ange ?

Mots: Anges, Lutte ascétique, Année de la Foi
Les anges te porteront dans leurs bras afin que ton pied ne heurte quelque pierre. Matthieu 4, 6.

1. L’existence des anges est-elle une vérité de foi? Qui sont les Anges?

L’existence d’êtres spirituels, non corporels, que la Sainte Écriture appelle habituellement des Anges, est une vérité de foi, c’est-à-dire
révélée par Dieu. Le témoignage de l’Écriture est aussi explicite là-dessus que celui de la Tradition, à l’unanimité.

S. Augustin dit à leur sujet : " ‘Ange’ désigne la fonction, non pas la nature. Tu demandes comment s’appelle cette nature ? – Esprit. Tu demandes la fonction ? – Ange ; d’après ce qu’il est, c’est un esprit, d’après ce qu’il fait, c’est un ange " (Ps 103, 1, 15). De tout leur être, les anges sont serviteurs et messagers de Dieu. Parce qu’ils contemplent " constamment la face de mon Père qui est aux cieux " (Mt 18, 10), ils sont " les ouvriers de sa parole, attentifs au son de sa parole " (Ps 103, 20), dit par ailleurs aussi l’Écriture

Les anges, créés par Dieu dans une libre décision de sa volonté, sont des êtres intelligents et libres. Ils dépassent en perfection toutes les créatures visibles.
Catéchisme de l’Église Catholique, 328-330

Contempler ce mystère

Tous les chrétiens, par la communion des saints, reçoivent les grâces de chaque Messe, qu’elle soit célébrée devant des milliers de personnes ou seulement devant un enfant de chœur distrait. Dans tous les cas, la terre et le ciel s’unissent pour entonner avec les anges du Seigneur: Sanctus, Sanctus, Sanctus... J’applaudis et je m’unis à la louange des anges: cela ne m’est pas difficile, parce que je me sais entouré d’eux quand je célèbre la Sainte Messe.
Quand le Christ passe, 89

La tradition chrétienne décrit les anges gardiens comme de grands amis, placés par Dieu auprès de chaque homme pour l’accompagner au long de sa route. Voilà pourquoi elle nous invite à les fréquenter assidument, à avoir recours à eux.
Quand le Christ passe, 63

2. Quelle est leur mission dans l’histoire du salut des hommes?

Dès la création du monde, nous les trouvons, de près ou de loin, à annoncer le salut du monde et au service du dessein de Dieu qui veut que cela se passe ainsi: ils ferment le paradis terrestre, ils arrêtent la main d’Abraham, ils conduisent le peuple d’Israël, ils annoncent naissances et vocations, ils assistent les prophètes.

"L’annonciation” de Fra Angelico
Ils sont spécialement là dès l’Incarnation du Fils de Dieu. L’Ange Gabriel annonce à Zacharie la naissance de Jean-Baptiste, le Précurseur et à Marie, la naissance de Jésus qu’elle concevra du Saint-Esprit.

De son Incarnation à son Ascension, la vie du Verbe incarnée est entourée de l’adoration et du service des anges. Leur chant de louange à la naissance du Christ n’a cessé de retentir dans la louange de l’Église : « Gloire à Dieu » ! Ils protègent l’enfance de Jésus, ils le servent au désert, ils le réconfortent en son Agonie, à Gethsémani et ils annoncent sa Résurrection. À l’occasion de la seconde venue du Christ, annoncée par les anges, ils seront là, au service du jugement du Seigneur : « Le Fils de l’homme enverra ses Anges, ils enlèveront tout scandale du monde et ceux qui auront fait le mal, ils les jetteront dans la fournaise ardente : là seront les pleurs et les grincements de dents. Les justes resplendiront alors comme le soleil dans le Royaume de son Père ». (Mt 13, 41-43)
Cathéchisme de l’Église catholique, 332-333

Voilà la grande audace de la foi chrétienne: proclamer la valeur et la dignité de la nature humaine
Contempler ce mystère

Ego cogito cogitationes pacis et non afflictionis (Jr 29, 11), mes pensées sont des pensées de paix et non de malheur, dit le Seigneur. Soyons des hommes de paix, des hommes de justice; faisons le bien et le Seigneur ne sera pas pour nous juge, mais ami, frère et Amour.
Que les anges de Dieu nous accompagnent au long de notre route joyeuse sur la terre. Avant la naissance de notre Rédempteur, écrit saint Grégoire le Grand, nous avions perdu l’amitié des anges. La faute originelle et nos péchés quotidiens nous avaient éloignés de leur pureté lumineuse... Mais à partir du moment où nous avons reconnu notre Roi, les anges nous ont reconnus comme des concitoyens
Et comme le Roi des cieux a voulu prendre notre chair terrestre, les anges ne s’éloignent plus de notre misère. Ils n’osent plus considérer comme inférieure à la leur cette nature qu’ils adorent et voient exaltée au-dessus d’eux en la personne du Roi des cieux; et ils n’éprouvent plus de honte à considérer l’homme comme un compagnon.

Quand le Christ passe, 187

"Le couronnement de la Sainte Vierge” Fra Angelico
La foi chrétienne ne rétrécit pas le cœur pas plus qu’elle ne limite les nobles élans de l’âme, puisqu’elle les amplifie, en révélant leur sens véritable le plus authentique: nous ne sommes pas voués à n’importe quel bonheur, parce que nous avons été appelés à pénétrer dans l’intimité divine, à connaître et à aimer Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit et, à travers la Trinité et l’Unité de Dieu, tous les anges et tous les hommes. Audace vraiment incroyable, si elle n’avait pour fondement le décret salutaire de Dieu le Père, si elle n’avait été confirmée par le sang du Christ et réaffirmée et rendue possible par l’action permanente du Saint-Esprit.
Quand le Christ passe, 133

Aussi, Noël est-il entouré d’une simplicité admirable: le Seigneur vient sans apparat, méconnu de tous. Sur terre, seuls Marie et Joseph participent à l’aventure divine; puis ces bergers, que préviennent les anges; et plus tard, ces sages d’Orient. Ainsi se réalise l’événement transcendant où le ciel et la terre, Dieu et l’homme, se rejoignent.
Quand le Christ passe,18

N’y a-t-il que de bons anges?

Derrière le choix désobéissant que firent Adam et Ève, on entend une voix séductrice, opposée à Dieu qui, par jalousie, les fait chavirer dans la mort. L’Écriture et la Tradition de l’Église décèlent ici un ange déchu, dit Satan ou diable. L’Église enseigne qu’il était un bon Ange au départ, créé par Dieu. « Le diable et les autres démons furent créés par Dieu avec une nature bonne mais ce sont eux qui devinrent méchants »
(Concile de Latran IV, an 1215: DS, 800).

Saint-Michel Archange, vainqueur du diable
Saint-Michel Archange, vainqueur du diable
L’Écriture parle du péché de ces anges-là. Cette “chute” découle du libre choix de ces esprits créés qui rejetèrent Dieu et son Royaume radicalement et irrévocablement. Nous trouvons une trace de cette révolte dans les paroles que le tentateur adresse à nos premiers parents : « Vous serez comme des dieux » (Gn 3,5). Le diable qui “ est pécheur dès le début”, est “père du mensonge” (Jn 8,44). Ce qui fait que le péché des anges ne puisse pas être pardonné c’est bien le caractère irrévocable de leur choix et non pas un défaut de la miséricorde infinie de Dieu. En effet, après leur chute, ils ne sont pas en mesure de se repentir, tout comme les hommes ne seront plus en mesure de se repentir après leur mort.
Cathéchisme de l’Église catholique 391-393

Contempler le mystère

Le démon, avec un esprit tordu, cite l’Ancien Testament: Il a, pour toi, donné ordre à ses anges de te garder dans tous tes chemins.
Mais Jésus, refusant de tenter son Père, rend à ce passage biblique son véritable sens. Et en récompense de sa fidélité, l’heure venue, les messagers de Dieu son Père se présentent pour Le servir.
Il est intéressant d’observer la méthode qu’a suivie satan* avec Notre Seigneur Jésus-Christ: il tire ses arguments de passages de Livres Saints, en forçant, en défigurant leur sens d’une manière blasphématoire. Jésus ne se laisse pas abuser: le Verbe fait chair connaît bien la Parole divine, écrite pour le salut des hommes et non pour leur confusion et leur condamnation. Celui qui est uni à Jésus-Christ par l’Amour, pouvons-nous en conclure, ne se laissera jamais tromper par une manipulation frauduleuse de la Sainte Écriture, car il sait que c’est une manœuvre caractéristique du diable, que d’essayer d’abuser la conscience chrétienne en argumentant insidieusement avec les mêmes termes qu’emploie l’éternelle Sagesse, en essayant de faire de la lumière, des ténèbres.
Quand le Christ passe, 63

Voilà ton œuvre, faux apôtre des paradoxes! Car le Christ est sur tes lèvres, et non dans tes actes ; et que tu attires avec une lumière dont tu es dépourvu; parce que tu n'as pas la chaleur de la charité, et que tu feins de te soucier des étrangers alors que tu abandonnes les tiens; parce que tu es un menteur et que le mensonge est le fils du diable... C'est pourquoi tu travailles pour le démon, tu déconcertes ceux qui suivent le Maître et, même si tu triomphais souvent ici-bas, malheur à toi au jour, proche, où viendra notre amie la Mort et où tu verras la colère du Juge, Lui! que tu n'as jamais trompé.
Il faut se décider. On ne saurait vivre avec deux cierges allumés, ceux dont parle la tradition populaire : un à Saint-Michel, l’autre, au diable. Notre vie doit se consumer, brûler par les deux bouts, au service du Seigneur. Je pourrais mieux faire, être plus déterminé, rayonnant d’enthousiasme
— Des paradoxes? non, Seigneur! plus jamais de paradoxes!
Forge, 1019

5. Quel est le pouvoir du diable ?

La puissance de Satan n’est cependant pas infinie. Il n’est qu’une créature, puissante du fait qu’il est pur esprit, mais toujours une créature : il ne peut empêcher l’édification du Règne de Dieu. Quoique Satan agisse dans le monde par haine contre Dieu et son Royaume en Jésus-Christ, et quoique son action cause de graves dommages – de nature spirituelle et indirectement même de nature physique – pour chaque homme et pour la société, cette action est permise par la divine Providence qui avec force et douceur dirige l’histoire de l’homme et du monde. La permission divine de l’activité diabolique est un grand mystère, mais " nous savons que Dieu fait tout concourir au bien de ceux qui l’aiment " (Rm 8, 28).
Catéchisme de l’Église catholique , 395

Contempler le mystère

Que diable est peu futé ! me disais-tu. Je ne comprends pas sa stupidité : toujours les mêmes leurres, les mêmes embrouilles.
— Tu as parfaitement raison. Mais les hommes, nous sommes encore moins futés et ne savons pas profiter de l’expérience d’autrui… Or satan* compte sur tout cela pour nous tenter.
Sillon,150

Pourquoi je n’y arrive pas ? Parce que, —excuse ma franchise—, parce que tu es bête : le diable ne sait que trop qu’une des portes de l’âme les plus mal gardées est celle de la bêtise humaine : la vanité. C’est par là qu’il attaque de toutes ses forces : souvenirs pseudo-sentimentaux, complexe de la brebis galeuse qui te fait voir les choses de façon hystérique, impression d’un hypothétique manque de liberté…
Qu’attends-tu pour saisir à fond cette sentence du Maître : veillez et priez, car vous ne savez ni le jour ni l’heure ?
Sillon, 164

Détail de
Détail de "L’Annonciation"Fra Angelico.
Des obstacles ?… — Parfois il y en a. — Mais, dans certains cas, c’est toi qui les inventes par facilité ou par lâcheté. — Et le diable formule très adroitement ces prétextes apparents pour empêcher notre travail. Il connaît bien, en effet, que la paresse est la mère de tous les vices.
Sillon, 505

Il faut se décider. On ne saurait vivre avec deux cierges allumés, ceux dont parle la tradition populaire : un à Saint-Michel, l’autre, au diable. Notre vie doit se consumer, brûler par les deux bouts, au service du Seigneur. Si notre désir de sainteté est sincère, si nous sommes assez dociles pour nous abandonner dans les mains de Dieu, tout ira bien. Car Lui, de son coté, est toujours prêt à nous donner sa grâce, et, spécialement maintenant, la grâce d’une nouvelle conversion, d’une amélioration de notre vie de chrétiens.
Quand le Christ passe, 59

Quel est le secours des anges dans la vie de l’Église ? dans celle de chacun de nous ?

D’ici là toute la vie de l’Église bénéficie de l’aide mystérieuse et puissante des anges (cf. Ac 5, 18-20 ; 8, 26-29 ; 10, 3-8 ; 12, 6-11 ; 27, 23-25).

Dans sa liturgie, l’Église se joint aux anges pour adorer le Dieu trois fois saint ; elle invoque leur assistance (ainsi dans In Paradisum deducant te angeli... de la Liturgie des défunts [OEx 50], ou encore dans l’" Hymne chérubinique " de la Liturgie byzantine [(Liturgie de S. Jean Chrysostome]), elle fête plus particulièrement la mémoire de certains anges (S. Michel, S. Gabriel, S. Raphaël, les anges gardiens).
Lorsque seras dans le besoin, ou face à quelque contrariété, petite ou grande, invoque ton Ange Gardien, afin qu'il la résolve avec Jésus, ou que, au cas par cas, il te rende ce service.

Du début (de l’existence) (cf. Mt 18, 10) au trépas (cf. Lc 16, 22), la vie humaine est entourée de leur garde (cf. Ps 34, 8 ; 91, 10-13) et de leur intercession (cf. Jb 33, 23-24 ; Za 1, 12 ; Tb 12, 12). " Chaque fidèle a à ses côtés un ange comme protecteur et pasteur pour le conduire à la vie " (S. Basile, Eun. 3, 1 : PG 29, 656B). Dès ici-bas, la vie chrétienne participe, dans la foi, à la société bienheureuse des anges et des hommes, unis en Dieu.
Catéchisme de l’Église Catholique, 334-336

Contempler le mystère

Bois à la source claire des Actes des Apôtres. Au chapitre XII, Pierre, délivré
de la prison grâce à des anges, se rend chez la mère de Marc. — Ceux qui s’y trouvent ne veulent pas croire la petite servante qui assure que Pierre se trouve à la porte. Angelus eius est ! Ce doit être son ange, disent-ils.
— Admire la confiance des premiers chrétiens vis-à-vis de leurs anges gardiens.
— Qu’en est-il de la tienne ?
Chemin, 570

Notre Ange Gardien nous accompagne toujours comme un témoin privilégié. Ce sera lui qui, à l’heure de ton jugement particulier, rappellera les attentions que tu auras eues pour Notre Seigneur, tout au long de ta vie. Qui plus est: lorsque tu te sentiras perdu face aux terribles accusations de l’ennemi, ton Ange présentera ces coups de cœur intimes —que tu peux avoir oubliés toi-même— tout cet amour voué à Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu, le Saint-Esprit.
N’oublie donc jamais ton Ange Gardien, et ce Prince du Ciel ne t’abandonnera ni maintenant, ni à cet instant décisif.
Sillon 693

Nous ne pouvons prétendre que les Anges nous obéissent... En revanche nous avons la certitude absolue que les Saints Anges nous entendent toujours.
Forge, 339

Lorsque seras dans le besoin, ou face à quelque contrariété, petite ou grande, invoque ton Ange Gardien, afin qu'il la résolve avec Jésus, ou que, au cas par cas, il te rende ce service.
Forge, 931

Il faut savoir s’y prendre avec les anges. Avoir recours à eux, à l’instant, dire à ton Ange Gardien que les eaux surnaturelles de ce Carême n’ont pas glissé sur ton âme, mais qu’elles y ont pénétré jusqu’au tréfonds, que tu as un cœur contrit. Demande-leur de présenter au Seigneur cette bonne volonté que la grâce a fait germer dans notre misère, comme un lys dans du fumier. Sancti angeli custodes nostri: defendite nos in proelio, ut non pereamus in tremendo iudicio: saints anges gardiens, défendez-nous dans le combat, afin que nous ne périssions pas au jour du redoutable jugement.
Quand le Christ passe, 63

Je demande au Seigneur de faire que, lors de notre séjour ici-bas, nous ne nous écartions jamais de lui, voyageur divin. Pour ce faire, faisons aussi grandir notre amitié avec les saints anges gardiens. Nous avons tous besoin d’être bien entourés de nos amis du Ciel et de la terre.Soyez des dévots des Saints Anges ! L’amitié, tout comme notre vie, est très humaine est tout aussi divine.
Pensez à ce qu’en dit le Seigneur : je ne vous appelle plus serviteurs, je vous appelle amis ? Il nous apprend à faire confiance aux amis de Dieu qui sont au Ciel, et aux créatures qui vivent avec nous, à celles qui semblent s’être écartées du Seigneur aussi, pour les attirer sur le bon chemin.
Amis de Dieu, 315

Ntd :* saint Josémaria tenait beaucoup à écrire ce nom propre avec une minuscule.