AccueilNouvellesMéditer les trois vœux du pape avec saint Josémaria
Nouvelles

Méditer les trois vœux du pape avec saint Josémaria

30 décembre 2011

Mots: Charité, Vocation chrétienne, Benoît XVI, Noël
Benoît XVI a exprimé trois vœux avant d’allumer les lumières d’un sapin de Noël : élever notre regard vers Dieu ; chercher la vraie lumière pour notre vie ; être « lumière » pour les autres.

Voici un choix de textes de saint Josémaria tournant autour de ces sujets-là.

Mon premier vœu est que notre regard ne s’arrête pas seulement à l’horizon de ce monde, aux choses matérielles, mais qu’il soit adressé à Dieu (Benoît XVI, 7 décembre 2011)

En parlant devant la crèche, j’ai toujours tâché de contempler le Christ Notre Seigneur enveloppé de langes, sur la paille d’une mangeoire; et alors qu’Il n’est qu’un enfant et ne parle pas encore, de voir en Lui le Docteur et le Maître. J’ai besoin de Le considérer ainsi, car je dois L’écouter. Et pour écouter ce qu’Il a à me dire, il me faut m’efforcer de connaître sa vie: lire le Saint Évangile, méditer ces scènes que le Nouveau Testament nous rapporte, afin de pénétrer le sens divin du cheminement de Jésus sur la terre.
Quand le Christ passe, 14

Le Seigneur sait que donner est le propre de ceux qui aiment, et Lui-même nous montre ce qu’Il désire de nous. Ni les richesses, ni les fruits, ni les animaux de la terre, de la mer ou de l’air, ne lui importent, parce que tout est sien; Il veut quelque chose d’intime, que nous devons librement Lui donner: mon fils, donne-moi ton cœur. Vous voyez? Il ne se satisfait pas du partage: Il veut tout. Il ne cherche pas ce qui nous appartient. Je le répète: c’est nous-mêmes qu’Il veut. C’est de là, et de là seulement que proviennent tous les autres présents que nous pouvons offrir au Seigneur.
Quand le Christ passe, 35

Les biens de la terre ne sont pas mauvais; ils se corrompent quand l’homme les érige en idoles, et quand il se prosterne devant eux; ils s’ennoblissent quand nous les utilisons pour faire le bien, en œuvrant chrétiennement pour la justice et la charité. Nous ne pouvons poursuivre les biens à la manière d’un homme qui va à la recherche d’un trésor; notre trésor, il est là, couché dans une crèche: c’est le Christ, et tous nos amours doivent se joindre en Lui, car là ou est notre trésor, là aussi est notre cœur.
Quand le Christ passe, 35

Avec ces lignes, j’espère vous encourager à chercher avec plus d’effort la présence, la conversation, le rapport et l’intimité avec Dieu notre Seigneur, Un et Trine, à travers la dévotion familiale envers la trinité de la terre: que cette confiance habituelle avec Jésus, Marie et Joseph soit pour nous et pour ceux qui nous entourent, une catéchèse continuelle, un livre ouvert qui nous aide à participer aux mystères, miséricordieusement rédempteurs, du Dieu fait Homme.
Lettre 14 février 1974


Mon deuxième vœu est qu’Il nous rappelle que nous avons nous aussi besoin d’une lumière qui éclaire le chemin de notre vie et nous infuse de l’espérance, spécialement aux périodes où nous éprouvons plus lourdement le poids des difficultés. (Benoît XVI, 7-12-2011)

Lux fulgebit hodie super nos quia natus est nobis Dominus: une lumière brillera aujourd’hui sur nous, car le Seigneur nous est né. C’est la grande nouvelle qui émeut les chrétiens en ce jour et qui s’adresse, par eux, à l’humanité tout entière.
Quand le Christ passe ,12

Notre Seigneur s’est incarné, pour nous manifester la volonté du Père. Et voici que, dès sa naissance, Il nous instruit. Jésus-Christ nous cherche — et son appel est un appel à la sainteté — pour achever, avec Lui, la Rédemption.
Quand le Christ passe, 31

Dieu nous a appelés de façon claire et inéquivoque. Comme les Rois Mages, nous avons découvert une étoile, une lumière et retrouvé le nord dans ciel de notre âme.
Quand le Christ passe, 32

La lumière que nous donne la vocation nous fait reconnaître le sens de notre existence. C’est la conviction, avec la splendeur de la foi, de la raison d’être de notre réalité terrestre. Notre vie tout entière, présente, passée, future, acquiert un nouveau relief et une profondeur auparavant insoupçonnée. Tous les faits, tous les événements, occupent maintenant leur véritable place: nous comprenons où le Seigneur veut nous conduire et nous nous sentons comme entraînes par cette charge qui nous est confiée.
Quand le Christ passe, 45

Nous avons vu son étoile en Orient et nous sommes venus l’adorer. Notre expérience est la même. Nous aussi, nous avons remarqué que, peu à peu, une nouvelle lueur s’allumait dans notre âme: le désir d’être pleinement chrétiens; si vous me passez l’expression, la folle envie de prendre Dieu au sérieux.
Quand le Christ passe, 32

C’est l’étoile qui a commencé à luire pour nous orienter sur notre chemin d’amour de Dieu. Il ne serait donc pas logique de douter si, parfois, à certains moments de notre vie intérieure, presque toujours par notre faute, il arrivait, comme dans le voyage des Mages, que l'Étoile disparaisse. Alors que nous connaissons déjà la splendeur divine de notre vocation et que nous sommes persuadés de son caractère définitif, il se peut que la poussière que nous soulevons en marchant — nos misères — forme un nuage opaque, qui empêche le passage de la lumière.
Quand le Christ passe, 34

Si le chrétien ne perd pas la foi, s’il maintient son espérance en Jésus-Christ, qui sera avec nous jusqu’à la consommation des siècles, il voit réapparaître l’étoile. En constatant une fois de plus la réalité de sa vocation, il sent naître en lui une joie plus grande, qui augmente sa foi, son espérance et son amour.
Quand le Christ passe, 35

Entrant dans la maison, ils virent L’Enfant avec Marie, sa Mère et, s’agenouillant, ils l’adorèrent Nous nous agenouillons, nous aussi, devant Jésus, Dieu caché sous son humanité: nous lui redisons que nous ne voulons pas tourner le dos à son appel divin, que nous ne nous éloignerons jamais de Lui; que nous enlèverons de notre chemin tout ce qui constitue un obstacle à notre fidélité; que nous désirons sincèrement suivre ses inspirations. Toi, dans ton âme, et moi aussi — dans ma prière intime, qui est comme un grand silence qui crie — nous racontons à l’Enfant Jésus que nous voulons être d’aussi bons exécutants que les serviteurs de la parabole, pour qu’Il puisse nous dire comme à eux: réjouis-toi, serviteur bon et fidèle
Quand le Christ passe
, 35

Mon dernier vœu est que chacun de nous porte un peu de lumière dans les milieux qu’il fréquente, où il vit. (Benoît XVI, 7-12-2011)

Jesus Christus, Deus Homo, Jésus-Christ Dieu-Homme. C’est là une des magnalia Dei, une des merveilles de Dieu, que nous devons méditer et dont nous devons remercier ce Seigneur qui est venu apporter la paix sur la terre aux hommes de bonne volonté
Quand le Christ passe
, 13

Nous devons demander au Seigneur qu’Il nous accorde un cœur bon, capable de sentir s’éveiller en lui la compassion à l’égard des peines des créatures, capable de comprendre que, pour porter remède aux tourments qui assaillent, et bien souvent angoissent, les âmes en ce monde, le véritable baume est l’amour, la charité: toutes les autres consolations servent à peine à distraire un moment pour ne laisser, plus tard, qu’amertume et désespoir.
Si nous voulons aider les autres, nous devons les aimer — j’insiste — d’un amour fait de compréhension, de don de soi, d’affection et d’humilité volontaire. Alors nous comprendrons pourquoi le Seigneur a choisi de résumer toute la Loi en ce double commandement qui n’en fait, en réalité, qu’un seul et unique: l’amour de Dieu et l’amour du prochain, de tout notre cœur.
Quand le Christ passe, 167

De même que le Christ est passé en faisant le bien sur tous les chemins de Palestine, vous devez vous aussi répandre avec générosité une semence de paix tout au long de ces chemins humains qui sont la famille, la société civile, les relations nées de votre travail quotidien, la culture, les loisirs. Ce sera la meilleure preuve de ce qu’en votre cœur s’est instauré le Royaume de Dieu: Nous savons, nous, que nous sommes passes de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères
Quand le Christ passe
, 166

Maintenant, devant l’enfant Jésus, nous pouvons continuer notre examen personnel: sommes-nous décidés à faire en sorte que notre vie serve de leçon aux hommes, nos frères et nos semblables? Sommes-nous disposés à être d’autres Christs ?
Quand le Christ passe, 21

Saint Joseph, notre Père et Seigneur, toi, très chaste, très pur, qui as mérité de porter l'Enfant Jésus dans tes bras, et de Le laver, et de L'embrasser, apprends-nous à devenir des familiers de notre Dieu, à être purs et dignes d'être d'autres Christs.
Et apprends-nous à faire comme le Christ : à rendre divins nos chemins (qu'ils soient obscurs ou lumineux); et à apprendre aux hommes à faire de même en leur disant qu'ils peuvent avoir en permanence sur la terre une extraordinaire efficacité spirituelle
Forge, 553