Saint Josémaria
Textes de saint Josémaria

Engagés

Mots: Contempler, Générosité, Prière
Engagés
Engagé! J’aime bien ce mot ! Les enfants de Dieu nous nous contraignons, -librement-, à être dévoués au Seigneur, attachés à ce que, de façon souveraine et totale, Il domine sur notre vie
Forge, 855

Tu me confiais que Dieu te remplit de lumière, tantôt oui, tantôt, non.
—Je t’ai fermement rappelé que le Seigneur est toujours infiniment bon. Aussi, ces instants de lumière te suffisent-ils pour avancer, tout en profitant aussi des autres pour devenir plus fidèle.
Sillon, 341


De plus en plus fou d’amour chaque jour, ton assurance et ton aplomb te trahissent puisque tu sais que tu travailles pour le Christ. La Sainte Écriture l’a déjà proclamé : « vir fidelis, multum laudabitur », l’homme fidèle mérite les louanges de tous.
Sillon, 786

Être fidèle à Dieu demande de lutter. Une lutte corps à corps, homme à homme, -le viel homme et l’homme de Dieu – au coup par coup, sans se laisser abattre.
Sillon, 126

Dieu m'aime... Et l'apôtre Jean d’écrire: "aimons donc Dieu, puisque Dieu nous a aimés le premier". — Qui plus est, Jésus s'adresse à chacun d'entre nous, malgré nos indéniables misères, pour nous demander, comme à Pierre, "Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci?..."
Il faut alors répondre : "Seigneur, Tu sais tout, Tu sais que je T'aime!", en ajoutant humblement: "fais que je T'aime davantage, augmente mon Amour.".
Forge, 497

Engagés avec la vérité et la justice
Fais en sorte que les institutions et les structures humaines où tu travailles et où tu évolues, de ton plein droit de citoyen, se plient aux principes qui président à une conception chrétienne de la vie. Tu assureras ainsi aux hommes, à n’en pas douter, les moyens de vivre en accord avec leur dignité et tu permettras, qu’avec la grâce de Dieu, beaucoup d’âmes soient en mesure de répondre personnellement à la vocation chrétienne.
Forge, 718


Les chrétiens, nous avons un engagement d’amour vis-à-vis de la grâce divine, librement accepté : une obligation qui nous encourage à nous battre obstinément.
Il n’est pas facile de tenir longtemps dans un courage honnête face à des situations qui semblent ébranler notre sécurité personnelle. Notez bien que la véracité est nette et claire, serait-elle tombée en désuétude ? Le compromis, le fait de dorer la pilule, et d’en mettre plein la vue, auront-ils eu définitivement le dessus ? On craint la vérité, aussi, a-t-on recours à une excuse mesquine : se dire que personne ne dit la vérité, ne vit en accord avec elle, que tous ont recours à la simulation et au mensonge.

Fort heureusement ce n’est pas le cas. Il y a beaucoup de gens, chrétiens ou non, prêts à sacrifier leur honneur et leur renommée pour la vérité qui ne se démènent pas pour se placer du côté du plus fort. Parce qu’ils aiment la sincérité, ils savent rectifier dès qu’ils voient qu’ils se sont trompés, alors que celui qui ment au départ et pour qui la vérité n’est qu’un mot creux camouflant ses capitulations est incapable de rectifier.
Amis de Dieu, 82

S’est-on tacitement accordé pour dire que l’argent, qui achète tout ; le pouvoir temporel; l’astuce pour être toujours haut-placé, la sagesse humaine présumée adulte, qui pense avoir « dépassé » le sacré sont les vrais biens ?
Je ne suis ni n’ai jamais été pessimiste parce que la foi me dit que le Christ qui a définitivement vaincu, nous a demandé, en gage de sa conquête, de nous engager à lutter. En tant que chrétiens, nous avons, vis-à-vis de la grâce divine, un engagement d’amour, librement accepté, une obligation qui nous encourage à lutter obstinément puisque, nous le savons, nous sommes tout aussi fragiles que les autres. Mais nous ne saurions pas oublier non plus que si nous nous en donnons les moyens, nous serons le sel, la lumière et le levain du monde, nous serons la consolation de Dieu.
Quand le Christ passe, 74

Sers ton Dieu avec droiture, sois-lui fidèle… et ne t’inquiète de rien : c’est une grande vérité que, « si tu cherches le royaume de Dieu et sa justice, le reste — le matériel, les moyens — te sera donné par surcroît… »
Chemin, 472

Déterminés à suivre le Christ
Si le Seigneur t’a appelé “ mon ami ”, tu dois répondre à cet appel, tu dois hâter le pas, à la vitesse voulue, au pas de Dieu ! Autrement, tu cours le risque de n’être qu’un simple spectateur.
Sillon, 629

Nous ne pouvons pas nous cacher dans l’anonymat; si la vie intérieure n’est pas une rencontre personnelle avec Dieu, elle n’existe pas. La superficialité n’est pas chrétienne. Admettre la routine, dans notre conduite ascétique, revient à signer l’acte de décès de l’âme contemplative. Dieu nous recherche un par un et nous devons Lui répondre, un par un: me voici, Seigneur, puisque tu m’as appelé.
Quand le Christ passe, 174

Ego sum via, veritas et vita. Je suis le chemin, la vérité et la vie. Par ces mots sans équivoque, le Seigneur nous a montré le vrai sentier qui mène au bonheur éternel. Ego sum via : il est le seul chemin qui relie le Ciel à la terre. Il le déclare à tous et tout spécialement à ceux qui, comme toi et moi, lui avons dit que nous sommes décidés à prendre au sérieux notre vocation de chrétiens, de sorte que Dieu soit toujours présent dans notre pensée, sur nos lèvres et dans toutes nos actions, même les plus banales et les plus courantes
Amis de Dieu, 127

Remercie le Seigneur pour sa délicatesse continuelle, paternelle et maternelle, à ton égard. Toi, qui as toujours rêvé de grandes aventures, tu t’es engagé dans une entreprise formidable…, qui te mène à la sainteté.
Avec l’esprit de Dieu, la chasteté n’est pas un fardeau gênant et humiliant. C’est une affirmation joyeuse : le vouloir, la maîtrise, la victoire sur soi-même ne sont pas le produit de la chair pas plus qu’ils ne procèdent de l’instinct, tout vient de notre volonté, surtout si elle est attachée à la volonté du Seigneur.
Pour être chastes, — et pas simplement continents ou honnêtes — , faisons en sorte que notre raison maîtrise nos passions et ce, pour un motif élevé, dans un élan d’Amour.

Je compare cette vertu à des ailes qui nous permettent de transmettre ici-bas les commandements, la doctrine de Dieu dans tous les milieux sans craindre de nous embourber.

Les ailes — comme celles de ces oiseaux majestueux qui s’élèvent par-dessus les nuages— sont très, très lourdes ; mais si elles venaient à manquer, il n’y aurait pas d’envol. Enregistrez bien cela dans votre tête, soyez déterminés à ne pas capituler si vous ressentez le coup de griffe de la tentation qui se pointe pour présenter la pureté comme un fardeau insupportable. Courage ! Toujours plus haut, jusqu’au soleil, en quête de l’Amour.
Amis de Dieu, 177

Être résolument , héroïquement fidèle et sans excuses, à l’horaire, dans la vie ordinaire et dans l’extraordinaire.
Forge, 421

A chaque instant efforce-toi de répondre à ce que Dieu te demande: tiens par-dessus tout à L'aimer en pratique. — Par de petites œuvres, mais sans en négliger aucune.
Forge, 82

Remercie le Seigneur pour sa délicatesse continuelle, paternelle et maternelle, à ton égard.
Toi, qui as toujours rêvé de grandes aventures, tu t’es engagé dans une entreprise formidable…, qui te mène à la sainteté.
J’insiste : remercie le bon Dieu, avec ta vie d’apostolat.
Sillon, 184