AccueilTémoignagesRafael, Brésil
Témoignages

Rafael, Brésil

Mots: Amitié, Volonté de Dieu, 26 Juin
Rafael, 19 ans, fait des études de design graphique à Rio de Janeiro. “La vie est trop belle pour être méprisée. C’est un cadeau de Dieu que nous devons accueillir et sur lequel nous devons veiller avec amour, notre vie physique tout comme notre vie spirituelle »
 Rafael fait des études de design graphique à Rio
Rafael fait des études de design graphique à Rio

Quel est pour vous le sens de la vie ?
On ne saisit pas aisément le sens de la vie mais je me dis qu’il faut la vivre de son mieux, c’est à dire en témoignant de la vérité chrétienne dans le monde, grâce à des œuvres en accord avec la Volonté de Dieu.

Quelles sont les raisons qui vous poussent à croire que la vie vaut bien d’être vécue ?
Je crois qu’elle vaut la peine d’être vécue parce qu’elle est trop belle pour être méprisée. C’est un cadeau de Dieu que nous devons accueillir et sur lequel nous devons veiller avec amour, notre vie physique tout comme notre vie spirituelle. Ensuite, nous aiderons notre prochain à faire de même.

À quoi vous accrochez-vous dans les mauvais moments, les difficultés, face à la souffrance inattendue?
D’abord je prie, j’en parle à Dieu et je demande conseil à mon directeur spirituel.

Qu’est-ce qu’être chrétien veut dire pour vous?
Cela veut dire nager à contre courant, être responsable de mes actes, considérer les besoins des autres avant les miens.

Et être chrétien au coeur du monde?
C’est être un bon ami, tâcher d’être un étudiant au top à l’université, ne jamais m’arrêter de prier, surtout aux moments difficiles.

Que faites-vous pour que le monde soit meilleur? Où faut-il mener sa lutte ?
Je prie pour ceux qui m’entourent. Je tâche d’être toujours accueillant, attentif aux besoins des autres, pour créer une bonne ambiance là où je suis.

Comment expliqueriez-vous à l’un de vous amis ce que Dieu est pour vous ?
Je ne l’ai jamais fait. Je dis que je suis catholique, voilà tout. Mais je dirais que Dieu est mon Ami, tout près de moi, même aux moments difficiles.

Assisterez-vous à la messe aux environs du 26 juin, pour fêter la Saint-Josémaria ? Où irez-vous ?
Je ne sais pas encore. C’est un peu compliqué avec le Mondial de Foot de la FIFA. J’irai sans doute à l’Eglise de la Candelária, au centre de Rio de Janeiro.