AccueilTémoignages
Témoignages

Tout est bien

Une faveur spéciale de saint Josémaria Escriva

Canada, 19 février 2011

Dagmar, de confession luthérienne, est consultante et coordonnatrice de projets en immobilier. Sa mère, atteinte d’une maladie très grave, reçoit des résultas d’examens alarmants : elle frôle la mort. Au moment de se soumettre une intervention sérieuse et risquée, les résultats des examens précédents sont complètement inversés. La mère de Dagmar est guérie.

[lire la suite...]

Saint Josémaria Rugby Club

Équipe de Rugby du Centre scolaire 'El Roble', au Guatémala.

Guatemala, 26 janvier 2011

plus grande partie de ma vie s’est déroulée au Centre El Roble au Guatémala. C’est mon deuxième foyer, là où depuis ma plus tendre enfance j’ai eu une formation intégrale et là où je travaille actuellement.

[lire la suite...]

Le retour chez moi

Irena Kalpas, Pologne: "Je ne connaissais pas saint Josémaria, je n’en avais même pas entendu parler, mais lui me connaissait sans aucun doute".

Varsovia, 13 janvier 2011

Je ne connaissais pas saint Josémaria, je n’en avais même pas entendu parler, mais lui me connaissait sans aucun doute. Voici comment il m’a retrouvée à Varsovie, rue Filtrowa, à 11h du matin, le 26 juin, jour de l’anniversaire de son décès.

[lire la suite...]

Maman à temps complet

Mariée, Marie Jones a deux enfants et attend son troisième

Leatherhead, Grande Bretagne, 12 janvier 2011

Je suis catholique, j’ai 29 ans et je suis épouse et mère à temps complet. Nous avons une exploitation de porcs, de brebis et de poulets et un chien, dans un petit village du Leatherhead, en Angleterre.

[lire la suite...]

Nous avons des problèmes, mais les autres n’ont pas à le savoir

Marta Tuñón. Madrid. Étudiante en Sciences Économiques

Madrid, 1 janvier 2011

Lorsque j’ai décidé l’aller cet été au Kenya, j’ai découvert quelque chose que je n’avais pas su apprécier avant : saint Josémaria procéda à la mise en route de l’Opus Dei parmi les pauvres et les malades de Madrid.

[lire la suite...]

Une joie différente

Marcela Trujillo, Colombie

Colombie, 22 décembre 2010

Peu de temps après mon mariage, j’ai eu un cancer du col de l’utérus. J’ai été opérée et ai subi le traitement approprié. Grâce à l’affection de mon mari et à un prêtre médecin qui me conseilla de ne pas accepter un procédé médical pouvant empêcher une grossesse s’il y avait une solution alternative, trois ans après ma guérison, j’ai eu Maria Antonia. Trois ans encore après, Nicolas et Isabelle. Cette dernière est arrivée avec le syndrome de Down.

[lire la suite...]

Benoît XVI

Un rayon de lumière jailli de la Parole de Dieu.

15 novembre 2010

Chaque saint représente comme un rayon de lumière qui jaillit de la Parole de Dieu: de même nous pensons à saint Ignace de Loyola dans sa recherche de la vérité et dans le discernement spirituel; à saint Jean Bosco dans sa passion pour l’éducation des jeunes; à saint Jean-Marie Vianney dans sa conscience de la grandeur du sacerdoce comme don et devoir; à saint Pio de Pietrelcina en tant qu’instrument de la miséricorde divine; à saint Josemaría Escrivá dans sa prédication sur l’appel universel à la sainteté; à la bienheureuse Teresa de Calcutta, missionnaire de la charité de Dieu pour les plus délaissés, et jusqu’aux martyrs du nazisme et du communisme, représentés, d’une part, par sainte Bénédicte de la Croix (Édith Stein), moniale carmélite, et, d’autre part, par le bienheureux Aloys Stepinac, Cardinal Archevêque de Zagreb.

[lire la suite...]

J'ai découvert ce qui me manquait

Quand Mané Ribeiro, en surfant sur internent, découvrit l'Opus Dei, elle retrouva la paix et la joie qu'elle avait perdues. Depuis, elle tâche de «convertir tous les instants et les circonstances de sa vie en occasion d’aimer et de servir», avec la prière de l'image de saint Josémaria.

27 octobre 2010

J’ai connu l’Opus Dei il y a six ans, en surfant sur internet. J’avais des enfants petits, des nuits à répétition sans dormir, ma vie était alors très compliquée. Je cherchais quelque chose qui me rende la stabilité que j’avais perdue et j’ai rencontré l’Opus Dei. Depuis, j’ai un guide pour ma vie spirituelle et une joie profonde, deux aspects fort alléchants dans le message de saint Josémaria.

[lire la suite...]

Dieu est plus fort que les circonstances

Natasha est née à Leningrad. Dieu était pour elle un objet de plus dans l’Univers et elle se disait: “La planète Mars existe, Dieu existe aussi”. Sa vie a changé grâce à la personne qui gardait son flls et à sa curiosité: Dieu était bien Quelqu’un qui l’aimait comme personne n’était capable d’aimer.

Saint Petersbourg, Russie, 20 octobre 2010

Je suis née dans les environs de Leningrad, dans une famille de professeurs. Mes parents étaient de braves gens, honnêtes et, comme la plupart des soviétiques, ne parlaient jamais de Dieu à leurs enfants. Tous les deux étaient orphelins, leurs parents ayant été victimes de la répression en 1937, lorsqu’ils étaient en bas âge.

[lire la suite...]

Si Dieu est mon père, il ne peut pas me laisser tomber maintenant !

Virginia, avocate, a trois enfants. Elle est coopératrice de l’Opus Dei et elle envoie de Hong Kong le récit de l’intercession de saint Josémaria pour son fils malade.

20 septembre 2010

Mon fils Guillaume a une agénésie totale du corps calleux. Ceci a été diagnostiqué pendant ma grossesse et le tableau s’est tellement aggravé que j’ai vécu pendant des mois dans l’angoisse et l’incertitude.

[lire la suite...]

Janine Sautreau, France

"Mon dernier fils, Philippe, a été très malade; mon mari et moi avons cru le perdre ; nous avons écrit à St Josemaria. Il nous a envoyé des lettres très réconfortantes..."

18 septembre 2010

Jeanine, vous êtes une des premières femmes mariées membre de l’Opus Dei en France. Vous avez écrit lors du procès de canonisation de Saint Josemaria; pouvez-vous nous dire pourquoi ?

[lire la suite...]

Une "pilule" contre les problèmes

Au Guatemala, Eli Xolyx, raconte comment saint Josémaria aide sa famille

11 juin 2010

Nous sommes onze frères et soeurs à Santa Fe Ocaña, au Guatemala. Mon père a une plantation de rosiers et nous travaillons avec lui. Lorsque ma mère, qui a 43 ans, est tombée enceinte du dernier de mes frères, elle a dû être hospitalisée pour un problème à l’estomac.

[lire la suite...]

Ce qui m’est arrivé de plus beau

Mathilde B., biologiste, France

21 mai 2010

Comment avez-vous connu Saint Josémaria ? Un souvenir précis ?

Quand j’étais petite nous faisions tous les soirs une prière en famille. Chacun des enfants disait quelque chose de sa journée au Seigneur, puis on chantait ou priait quelques « je vous salue Marie ». À la fin un des enfants pouvait lire la prière de l’image de saint Josémaria. Je me souviens de l’avoir lue sans très bien comprendre tout ce que je disais. Mais j’étais très fière, car que cela signifiait que d’une part j’étais suffisamment grande pour lire et d’autre part que cette petite charge n’était pas uniquement réservée à mon grand frère, comme il le prétendait.

[lire la suite...]

Cardinal Marian Jaworski Cracovie

Le cardinal Marian Jaworski, archevêque émérite de Léopolis, réside actuellement à Cracovie.

14 mai 2010

Quelle est, pour l’Église, l’importance du charisme de Saint Josémaria ?

Je suis précisément en train de lire ces jours-ci en polonais, les souvenirs de Saint Josémaria écrits par mgr Xavier Echevarria, son successeur, évêque prélat. J’avoue que cette lecture me touche profondément. Il faudrait lire ce livre pour bien connaître l’Opus Dei. Ces souvenirs, rédigés de façon originale, ne sont pas une biographie classique.

[lire la suite...]

Ma rencontre avec saint Josémaria aux Catacombes

Gersende, guide à Rome, Italie

5 mai 2010

Fin septembre, durant les Journées Européennes du Patrimoine, aux Catacombes Saint-Sébastien, où je suis guide pour les Français, les Italiens et les Espagnols, je m’adressais à un groupe d’Espagnols très motivé; à la fin de cette visite, une jeune fille me remercia pour la profondeur des explications et pour mon bon espagnol. Puis elle me proposa une image de saint Josémaria que je refusais, cela ne m’intéressait pas. Quand je lui dis que j’étais Bretonne, elle me demanda où j’avais été à l’école. Je devais donc connaître l’une de ses amies. Je lui ai procuré mon courriel avant qu’elle ne parte.

[lire la suite...]